Le Mac Do de l’information est-il possible en France ?

0

Le débat fait rage en ce moment aux stazunis sur la production de contenus de faible qualité en quantité extrême pour abreuver les internautes d’un maximum de réponses aux questions les plus basiques.

Cette stratégie est employé par le groupe AOL, Demand Media ou encore Answers.com, elle repose sur la publication massive d’articles médiocres  sur des quantités astronomiques de blogs spécialisés dans des micro-niches.

La stratégie de la daube

De mon point de vue la discussion a démarré avec Michael Harrington de Techcrunch mais Read Write Web vous dirait le contraire.

L’article de Michael : The End Of Hand Crafted Content

Et la réponse de RWW, en forme de “j’l’avais dit avant” : Content Farms: Why Media, Blogs & Google Should Be Worried
La version Française, par Fabrice Epelboin : Les usines à contenus, une menace pour les media, les blogs et Google
L’article de Wired, qui vaut vraiment le long détour : The Answer Factory: Demand Media and the Fast, Disposable, and Profitable as Hell Media Model

Son article, passionnant si vous en suivez toutes les références, soutient que ceci mènera à l’anéantissement des blogueurs et auteurs du web de qualité . Ceux qui ne pourraient trouver la parade seraient condamnés, ne pourrait plus vivre de leur métier. Ils iraient vers une mort certaine, comme les journaux avant eux ont vu leur modèle se ramasser.

Les réponses les plus intéressantes que j’ai pu lire sont ici :

- The proliferation of crap content and the rise of content reputation systems

- The Revolution Will Not Be Intermediated

Image representing AOL as depicted in CrunchBase

Image via CrunchBase

Un bon MacDo, de temps en temps

Personnellement j’aime bien le Mac Do. Un bon fast food n’a jamais empêché de claquer un étoilé ou de profiter d’une belle brasserie.
Et je me verrais bien attraper facilement un contenu, même basique, s’il répondait à une question que je me pose, là tout de suite.

Je serais ravis un week end aller à la pêche à la mouche. Si j’avais un site, même médiocre, qui me donne les basiques des techniques de pêche en eau douce, je ne m’en porterais pas plus mal. Et ça ne m’empêcherait pas de continuer à lire Le Monde, surtout en bord de marne.

Le Monde

Image via Wikipedia

Quelle mouche a piqué Michael ?

Je crois que Monsieur Techcrunch a volontairement pris un avis radical pour susciter le débat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le débat a pris, hameçonné qu’il fut par d’éminents blogueurs.

Ceci m’amène au paysage médiaticommunautaire en France. Je n’ai pas vu cette stratégie se développer, et je pense qu’elle a un avenir certain.

La langue française possède son propre éco-système sur le web. Qui aurait la capacité de poursuivre une telle stratégie ?

Qui tirera le premier ?

Le Monde et Le Figaro sont bien trop attachés aux modèles existants pour faire un premier pas. Cette stratégie serait bien trop disruptive, voire contre-productive pour les salles de presse existantes.

Non, ceci conviendrait à un acteur peu engagé dans les contenus, mais qui aurait une puissance suffisante pour obtenir des résultats rapidement.

Chers amis d’Orange, si ça vous tente, vous me semblez être le candidat idéal.
Chers confrères d’ SFR, cela vaut pour vous.

Mais attendez cette entreprise disruptive qui est plus engagée dans le web que dans les mobiles ou bouquets TV, elle existe.

Si je suis Free, j’ai tout compris.

Freebox V4

Image via Wikipedia

Reblog this post [with Zemanta]
Share.

About Author

This blog is my home on the web where I share some thoughts and interests. / I also have a Photo Blog here / Find me on Facebook / Follow @naro on Twitter

Related posts