Les musées dans votre iPad : 5 applications en vrac

Il y a quelques semaines, j’ai présenté une série de 4 billets sur l’évolution numérique dans l’écosystème des musées et l’utilisation de plus en plus fréquente de l’iPad et des tablettes pour aider à la promotion ou compléter l’offre dite de “catalogue” pour les expositions temporaires de ces musées. On peut retourner à cette série d’articles en suivant les hyperliens à la fin de ce billet.

À ce moment, la série se concentrait sur les expositions en cours à Paris et visait à démontrer l’évolution rapide de ce support d’une exposition à l’autre. Je reviendrai d’ailleurs sur le sujet de temps à autre pour développer davantage sur ce qui se fait à ce sujet.

Ce billet se veut déjà un complément et livre en vrac une série de 5 applications qui présentent les collections permanentes de certains musées parisiens de même que d’autres applications sorties au cours des dernières semaines pour des expositions temporaires récentes ou encore en cours.

1. Le Musée d’Orsay en famille

Une application bien pensée pour faire découvrir le monde des musées à des enfants. Et probablement plusieurs adultes qui apprécieront également cette vulgarisation du domaine de l’art.

Cette application iPad propose neuf parcours différents qui permettent de découvrir environ 80 des oeuvres les plus importantes du Musée d’Orsay à Paris à travers des commentaires, des jeux et des animations. Les commentaires consistent généralement en une discussion de 2 ou 3 minutes entre un adulte et un enfant ou encore un dialogue pour illustrer l’oeuvre décrite. Une belle façon d’explorer ce musée dans le confort de votre chez-vous tout en intéressant les plus jeunes de façon un peu plus ludique.

Ces neuf parcours sont des thèmes qui rassemblent chacun une dizaine d’oeuvres de peintres différents. Leurs titres vous donneront une bonne idée du contenu suggéré : “Un hôtel, une gare, un musée – Promenade architecturale” (c.à.d. une petite histoire de ce musée), “Les artistes et l’histoire – Grands événements et célébrités”, “Récits, rêves et légendes – L’étrange univers des artistes”, “Les peintres en voyage – À la recherche d’autres mondes”, “Les peintres à la campagne – Vision du monde rural au XIXe siècle”, “Les artistes n’en font (pas toujours) qu’à leur tête – Portraits et auto-portraits”, “Zoo – Les animaux dans l’art”, “Un art de vivre – Meubles et objets au tournant du siècle” et “Le monde de l’art au XIXe – Parenté, complicité et rivalité”.

On présente également les plans du musée tout en situant la portion du musée où sont exposées les toiles de chaque thème.

Cette application est payante. Environ 4 euros sur App Store d’Apple.

2. Le Musée de l’Orangerie en famille

Cette deuxième application iPad est plus ou moins une application “soeur” de la précédente. En fait, ces deux musées – Le Musée d’Orsay et le Musée de l’Orangerie – font maintenant partie du même établissement public. Cette application est donc dédiée aux oeuvres principales du Musée de l’Orangerie à Paris, qui est situé tout près du Musée du Louvre dans le Jardin des Tuileries. Il est consacré aux peintres impressionnistes et post-impressionnistes. Donc, beaucoup de Monet, de Cézanne, de Matisse, de Modigliani, de Picasso, de Gauguin et d’autres. C’est également l’endroit au monde où il y a le plus d’oeuvres de Chaïm Soutine, que j’aime bien personnellement. Une vingtaine de ses toiles s’y trouvent.

On y développe ici le même concept multimédia. Cette fois-ci, une cinquantaine de toiles de ces grands peintres sont regroupées en 5 thèmes: “Le bestiaire de l’Orangerie”, “Nature morte”, “Entre ville et campagne”, “Portrait de famille” et “Musique, danse et chant”.

Chaque fiche permet de faire un zoom sur l’oeuvre et inclut un commentaire adapté pour être facile de compréhension pour les plus jeunes – et pour beaucoup d’adultes non-initiés qui y trouveront un niveau de langage plus adapté pour apprendre sans être intimidé. Il y a aussi des jeux et des animations. Un lexique explique également en termes simples des concepts parfois abstraits comme l’impressionnisme, une nature morte, un mouvement artistique, le réalisme, etc…

Même qualité que pour l’application précédente. Elle coûte aussi environ 4 euros.

3. “Mode Orsay” au Musée d’Orsay

Dans les 4 premiers billets de la série “Les musées dans votre iPad” (tous les hyperliens sont à la fin du billet), j’avais présenté des applications qui venaient supporter des expositions temporaires en cours dans certains musées parisiens. Celle-ci aurait tout aussi bien pu faire l’objet d’un billet en soi. Très différente des autres que nous avions explorées alors.

L’application “Mode Orsay” vient compléter l’exposition “L’impressionnisme et la mode” qui vient de se terminer il y a quelques semaines au Musée d’Orsay à Paris. Alors, si vous l’avez raté ou si vous vivez loin de Paris, cette application iPad est pour vous. Présentée sous forme de magazine de mode, le contenu présente des textes et des commentaires audio couvrant une partie des oeuvres présentées dans cette exposition qui vise à montrer l’évolution de la mode à travers le 19e siècle et comment elle s’est manifestée dans les oeuvres des peintres de la période impressionniste. La conception et la présentation de l’application est originale. Elle vaut de détour (pour 3-4 euros) si le sujet vous intéresse. Comptez environ 2 heures pour parcourir en détail cette application qui est sortie au cours de l’automne.

Voici d’ailleurs une vidéo de présentation qui montre les coulisses de la mise en place de l’exposition. A noter aussi que cette exposition prend maintenant le chemin de New York et sera au programme du Metropolitan Museum of Art pendant quelques mois à partir de la fin février avant de compléter son parcours ensuite à Chicago.

4. Musée du Quai Branly

Le musée du Quai Branly est un musée sur les bords de la Seine près de la Tour Eiffel. C’est le plus récent des grands musées parisiens et n’est ouvert que depuis quelques années. Il fait partie de l’héritage du président Jacques Chirac. Sa mission est de présenter les cultures du monde à travers une collection permanente et des expositions temporaires.

L’application Quai Branly HD, gratuite et compatible pour iPad, permet de découvrir le musée et présente toutes les informations pratiques avec une visite du jardin du musée en vidéo et à 360°. Elle présente aussi le programme des activités au quotidien et un aperçu des expositions temporaires en cours: l’exposition “Nigeria” qui vient tout juste de se terminer et celle de “Cheveux chéris” qui se poursuit jusqu’en juillet.

Une autre section de l’application propose un survol des collections permanentes à l’aide de vidéos en vous promenant à travers les galeries du musée.

D’autres applications pour iPhone ou Android sont aussi disponibles. Consultez le site du musée qui présente toutes les applications sur mobile et tablettes.

5. “Cheveux chéris” au Musée du Quai Branly

Cheveux chéris, frivolités et trophées” est justement une exposition en cours au Musée du Quai Branly jusqu’en juillet. Sur le thème universel du cheveu, le musée présente l’exposition de la façon suivante: “Abordant l’idée que chacun donne de sa personnalité par la coiffure, l’exposition se présente tout d’abord sous l’angle de la frivolité, des compétitions entre blonds/blondes, rousses et bruns, lisses et crépus dans un large éventail de peintures classiques, de sculptures et de photographies d’auteurs. Comparant les coquetteries en Papouasie Nouvelle-Guinée, celles des belles citadines africaines ou des artistes de la haute coiffure, l’exposition avance vers l’idée du matériau humain à modeler, à sculpter, support à la fois de savoir-faire, de la relativité de la beauté mais aussi objet de perte, symbole du temps qui passe, de la maladie et de la mort.”

Une bande-annonce donnera une meilleure idée de cette exposition :

L’application iPad (qui est aussi compatible avec iPhone et iPod Touch et disponible pour 3-4 euros) sert donc de complément à cette exposition. Elle est relativement simple et présente pour l’essentiel une vingtaine d’oeuvres ou objets avec un commentaire. Ces commentaires sont généralement d’une durée de 2 à 3 minutes, de sorte que vous pouvez passer à travers l’application en moins d’une heure en vous arrêtant à chaque élément. Elle offre à la fois la version anglaise et la version française à l’intérieur de la même application.

Je reviendrai de temps en temps sur le sujet des applications pour mobiles et tablettes dans l’écosystème des musées, question aussi d’élargir le sujet au-delà des expositions temporaires et au-delà de la région parisienne.

Précédents billets dans cette série:

 

Related Posts with Thumbnails